Paynel

Les Paynel : héritiers et précurseurs

 

Si on attribue à Marie Harel, le titre de créatrice du camembert, elle le doit pour beaucoup à l'action de ses héritiers, qui ont été les premiers à faire la promotion de ce nouveau produit et surtout à se servir de son histoire pour revendiquer l'originalité et la qualité de ce produit.

Le premier Paynel à inscrire son nom dans la légende du camembert est Thomas Paynel qui épouse Marie, la fille de notre Marie Harel. Leurs fils Victor, Cyrille et Philippe se feront un nom dans le camembert, et une de leurs filles Marie-Julie épousera Louis Lebret lui aussi producteur... Bref c'est toute la descendance proche de Marie Harel qui s'illustrera dans le camembert tant dans sa production que dans sa promotion.

Thomas Paynel est sans doute le premier producteur connu et reconnu, c'est aussi le premier à croire dans ce produit, à le diffuser et à le vendre hors de sa région de production. C'est ainsi lui qui introduit le camembert à Caen en 1813 qui lui vaudra le titre de " citadin " d'honneur de la ville de Caen. Mais c'est surtout ses fils Victor et Cyrille qui seront les premiers à faire du camembert une "industrie" à part entière. Dès 1859, les deux frères, chacun à la tête d'une exploitation (Victor à Champosoult et Coupesarte et Cyrille au Mesnil-Mauger ), produisent chacun 4000 camemberts par jour.

Trophée de Cyrille Paynel
"Trophée" de Cyrille Paynel.

 

En 1863, c'est Victor Paynel qui présente du camembert à Napoléon III lors de l'inauguration de la gare de Surdon. Succès qui lui vaudra de devenir fournisseur officiel de l'empereur et sera important dans la reconnaissance du camembert. Deux ans plus tard, sa production est passée à 6000 camemberts par jour et il s'implante à Paris où il charge un représentant de vendre ses produits. Il voit encore plus loin et cherche à s'imposer en vendant des camemberts notamment à Lille.

Cyrille pour sa part conquiert peu à peu une réputation flatteuse de chef d'entreprise efficace mais aussi de précurseur puisqu'il met au point de nombreux dispositifs visant à améliorer sa production (et pas uniquement celle du camembert). En 1874, il concourt pour la prime d'honneur avec ses camemberts, et son exploitation exploite le lait de 8 fermes soit une surface de 200 hectares, énorme à l'époque. En 1879, il produit jusqu'à 150000 camemberts ce qui fait de lui le leader du marché.

C'est aussi à cette époque que les premiers concurrents se manifestent et commencent à produire des fromages " façon camembert ". Les deux frères seront les premiers à revendiquer l'originalité et l'authenticité de la production, bref un savoir-faire "hérité" de Marie Harel... Ce seront donc aussi des précurseurs dans le domaine du marketing, jouant sur la carte de l'authenticité.

 

Page précédente  •  Page suivante